Clara Miné-Garros

Clara Miné-Garros

Entrepreneure - Mouv’Intelligent

Clara Miné-Garros

Parle-nous de toi et de ton parcours

J’ai co-fondé Mouv’Intelligent avec Florian Autret il y a un an et demi, une semaine avant le premier confinement.
Il y a plusieurs parties dans mon parcours. Pour évoquer la partie scolaire, j’ai une licence et un master spécialisé dans le handicap. J’ai eu différentes expériences professionnelles. J’ai commencé avec un service civique qui m’a permis de découvrir le monde de l’économie sociale et solidaire ainsi que l’entreprenariat et j’ai été pendant 5 ans enseignante en activité physique adaptée dans un cadre de santé auprès de personnes en situation de handicap. J’ai poursuivi ma formation entrepreneuriale avec une académie sur l’entreprenariat du changement à HEC où j’ai pu être consultante junior pour une entreprise adaptée.
Toutes ces expériences m’ont permis de prendre conscience du manque de communication sur le sujet du handicap dans les organisations, notamment les entreprises privées et j’ai donc décidé de co-fonder Mouv’Intelligent.

Parles nous de ton entreprise

Mouv’Intelligent est une agence d’accompagnement vers l’inclusion qui propose
différents services : du conseil, de la formation et de la sensibilisation. Nous avons plusieurs particularités qui résident dans notre méthodologie. Par exemple, sur la partie conseil nous allons co-construire le projet handicap de l’entreprise avec l’ensemble des parties prenantes, les salariés mais aussi les syndicats, le CSE pour que le projet ait du sens par rapport aux problématiques terrain concrètes et qu’il soit durable dans le temps. On travaille aussi sur les formations et sensibilisations, en mêlant la théorie et la pratique ce qui permet aux participants de comprendre par eux-même et d’être acteurs de leur propre changement.

Parle nous de ta relation avec h’up

Nous avons rencontré h’up au lancement, ou un peu avant. On les a rencontrés sur les réseaux sociaux. On a participé à des évènements ouverts qu’ils organisaient. On a beaucoup aimé leur dynamisme et leur manière de voir les choses donc on a commencé à participer à un programme où nous avons été accompagnés par un mentor pendant plusieurs mois. Ils ont su nous aiguiller et nous aider notamment sur la partie stratégique de Mouv’Intelligent.

Notre vision et nos valeurs nous poussent à être dans une démarche de co-construction. C’est donc avec plaisir que nous avons apporté notre expertise à h’up afin de reprendre la sensibilisation au handicap destiné à leurs mentors.

C’était important pour nous, car les mentors vont accompagner des entrepreneurs en situation de handicap et comme le dit si bien h’up, « entrepreneur avant d’être handicapé ».

La chose qui t’a marqué le plus durant ton aventure entrepreneuriale

Notre engagement et notre motivation.
On a lancé Mouv’Intelligent une semaine à peine avant le premier confinement,
période difficile, et on a réussi à survivre en tant qu’entreprise. Il y a aussi notre
adaptabilité à la situation très complexe. On s’est demandé ce qu’on pouvait faire
autrement. Nous avons travaillé sur notre écosystème avec des partenaires qui
partageaient les mêmes valeurs que nous et proposaient des solutions complémentaires aux nôtres pour aller plus loin vers un modèle d’entreprise toujours plus inclusive.

La plus grande appréhension à laquelle tu as fait face ?

Je pense que c’est l’incertitude parce qu’on ne sait vraiment pas de quoi l’avenir est fait. En même temps c’est là où est le challenge. On n’a pas forcément conscience de l’ensemble des petits challenges qu’on va devoir surmonter mais on a notre vision sur le fait de vouloir accompagner les entreprises vers un monde plus inclusif. C’est vraiment une motivation qui permet finalement de casser les freins qu’on pourrait avoir.

Ta plus grande fierté

Ma plus grande fierté est que Mouv’Intelligent ait survécu à la crise, que je sois
toujours associée à mon associé car ce n’est pas des périodes qui sont très
évidentes d’un point de vue commercial. Il a fallu qu’on s’adapte et qu’on redouble d’efforts, de créativité et d’imagination. Ce qui est extraordinaire, c’est que quand on se demande quels challenges on va pouvoir rencontrer avant de se lancer, on n’aurait jamais pu imaginer cette crise du Covid. Cette crise sanitaire a des impacts économiques très importants. On a réussi à y faire face et c’est vraiment ma plus grande fierté. C’est une réussite qui est avant tout collective.

L’impact de la crise sanitaire sur ton entreprise

La crise sanitaire a impacté l’activité très fortement. Il suffit de regarder le nombre d’entreprises qui ont mis la clé sous la porte, malgré une trésorerie et une notoriété importante. Quand on se lance et qu’on n’a encore rien, tout est à construire dans un monde qui a l’air de se détruire et la solution est vraiment de s’entourer des bonnes personnes. On a beaucoup travaillé sur notre écosystème et les partenaires qui sont complémentaires à notre solution comme les mentors de h’up ainsi que continuer à rencontrer des nouvelles personnes, à échanger et essayer d’aller toujours de l’avant et de ne pas se résigner. Il faut faire preuve de résilience, le plus possible, malgré la difficulté réelle de la situation.

Un dernier conseil à partager ?

Avant de se lancer, il faut se poser les bonnes questions. Même si on n’est pas sûr de tout, il faut avoir certaines réponses à la problématique. Ensuite, la motivation est un des éléments les plus importants.
Quand je me suis lancée, je savais que c’était un projet qui me tenait véritablement à cœur. Avoir réussi à survivre à cette crise, ça prouve ma motivation. Nous nous sommes lancés il y a un an et demi avec Florian mais ça fait plus de 5 ans que je réfléchis à des solutions dans le domaine. Je me suis formée, et j’ai eu la chance d’être accompagnée par différentes structures et différentes personnes. Il faut vraiment aller à la rencontre d’entrepreneurs pour comprendre quelles ont été leurs propres difficultés. Quand on est entrepreneur, le chemin est long et difficile. À chaque étape il faut se demander, humainement, si on est prêt à vivre certains échecs qui vont nous aider à rebondir. Les défis et les échecs peuvent être positifs, mais il faut être capable de s’en remettre pour avancer.